11 réflexes pour un cœur en bonne santé

Le cœur est l'organe moteur de notre corps. C'est grâce à son action de pompe que le sang circule et irrigue l'ensemble des autres organes. Il est donc essentiel de le chouchouter pour limiter les risques de maladies cardiovasculaires, vivre mieux et plus longtemps !

Il existe 2 types de facteurs qui peuvent jouer sur ces risques :

  • les risques induits par des facteurs spécifiques à notre âge, sexe... ainsi que ceux liés à notre histoire familiale ;
  • ceux dépendant de facteurs externes, qui sont liés à notre mode de vie (stress, alimentation, activité physique...) et sur lesquels vous pouvez agir !

Mieux connaître les acides gras insaturés trans

Les matières grasses alimentaires ne sont pas foncièrement mauvaises. Enfin, pas toutes ! Il faut distinguer les acides gras saturés des acides gras insaturés dont font partie les acides gras trans. Leur impact sur la santé est sérieusement questionné et ils ont même été bannis dans certaines cantines scolaires de Californie.

Pour réduire de 20 % votre risque de contracter une maladie cardiovasculaire, limitez votre consommation de :

  • Aliments frits : bugnes, beignets, churros, chips, etc.
  • Tartes, biscuits et gâteaux à répétition !
  • Soupes déshydratées.
  • Pâtes feuilletées industrielles.
Lire l'article Ooreka

Traquer les sucres ajoutés

Les sucres dits « ajoutés » sont présents à chaque rayon du supermarché : confitures, céréales, jus de fruits et même légumes en conserves. Ils constituent une addition de sucre au produit, sous la forme de glucides naturels (fructose, lactose) ou non (sucre de table, sirop, etc.).

Son ajout est justifié par :

  • Son rôle de conservateur dans certaines confitures et gelées.
  • Sa capacité à donner une bonne consistance aux glaces et crèmes glacées.
  • Sa fonction de catalyseur dans la fermentation de l'alcool et du pain.

Cependant, ils entraînent la diminution du bon cholestérol, la montée en flèche du niveau d'insuline et de la tension ainsi que des triglycérides.

Redécouvrez le plaisir de boire de l'eau et réduisez votre consommation de produits préparés, souvent trop riches en sel, graisses et sucres ajoutés : vous diminuerez ainsi votre risque d'infarctus de 30 % !

Choisir la farine complète

C'est devenu une habitude pour beaucoup : le riz blanc, le pain blanc, les pâtes blanches… Ces aliments sont fabriqués avec de la farine blanche, c'est-à-dire une farine faite à partie de grains de blé séparés du son et de l'endosperme pendant la mouture. Or, ces parties de la gerbe de blé contiennent de nombreux éléments nutritifs :

  • Le son est riche en minéraux, vitamine B et fibres.
  • L'endosperme fournit des protéines et hydrates de carbone.

En consommant des aliments complets, vous vous prémunissez des maladies cardiaques qui sont 30 % plus fréquentes chez les consommateurs de farines blanches !

Lire l'article Ooreka

Avant de saler, goûtez !

C'est un réflexe néfaste et vous le savez : saler avant de goûter un plat est automatique et n'est parfois pas du tout justifié.

Le sel fait bondir l'hypertension artérielle et la plupart du temps, ce condiment est caché dans les plats préparés, viandes fumées, conserves, et sauces industrielles. Ajouter du sel à vos plats, c'est un peu la goutte d'eau qui vous rend hypertendu !

Changez vos habitudes : votre tension peut baisser de moitié et votre cœur se détendre !

Soyez sérieux avec votre santé !

Pour des raisons économiques ou d'emploi du temps, de nombreuses personnes font l'impasse sur leurs soins de santé. C'est vrai, là, maintenant, tout va bien, vous n'avez mal nulle part ! Mais les symptômes de vos excès ne peuvent apparaître qu'une fois le trouble installé.

Si elles sont détectées à temps, les maladies cardiaques peuvent êtres soignées et leurs effets limités.

Pensez-y lorsque vous serez tenté d'annuler votre check-up annuel !

Lire l'article Ooreka

Arrêtez (enfin) de fumer

La cigarette vous fend le cœur, c'est prouvé !

En effet, en fumant, l'oxygène du sang est remplacé par de l'oxyde de carbone qui cause le dépôt de cholestérol sur les parois sanguines. Par ailleurs, le tabac jour un rôle majeur dans l'augmentation du rythme cardiaque.

En arrêtant de fumer, vous faites baisser de façon significative votre risque d'athérosclérose, d'AVC et d'infarctus.

Lire l'article Ooreka

Faire un sport « cardio »

Contrairement aux idées reçues, les sports dits « cardio » n'abîment pas le cœur mais le rendent plus tonique. Les cardiologues recommandent au moins 60 min d'activité physique par jour pour un cœur solide !

Les sports d'endurance (ou cardio-training) doivent cependant être pratiqués avec mesure : le cœur est un muscle ! S'il est trop sollicité, il peut lâcher.

Choisissez ce qui vous correspond le mieux :

  • le vélo ;
  • la randonnée ;
  • la natation.
Lire l'article Ooreka

Détendez-vous !

Le stress, s'il n'est pas directement responsable des maladies cardiovasculaires, entraîne cependant une augmentation de la pression artérielle : un conflit avec son conjoint, une situation professionnelle tendue, un proche malade, autant de situations susceptibles de faire s'emballer le palpitant.

En outre, le stress peut être lié aux dépendances (alcool et tabac) ainsi qu'à la faible maîtrise des tentations des aliments trop gras et trop sucrés qui constituent un cocktail explosif !

Pour préserver son cœur, il convient donc de se détendre, en pratiquant par exemple :

Surveiller son taux de cholestérol

Selon la Fédération française de cardiologie, tous les adultes devraient connaître leur taux de cholestérol. Mieux vaut prévenir que guérir !

Le mauvais cholestérol réduit le calibre des artères en s'accumulant sur leurs parois. Cela complique le passage du sang et favorise la formation de caillots.

Demandez donc annuellement à votre médecin généraliste à effectuer une prise de sang pour surveiller ce taux.

Maîtriser sa pression artérielle

L'hypertension est le facteur de risque le plus important des AVC. En effet, elle demande au muscle du cœur des efforts intenses pour faire circuler le sang à travers nos artères et vaisseaux sanguins.

Quelques chiffres (en système de mesure systolique) :

  • Entre 120 et 129, on parle de pression artérielle normale.
  • Entre 130 et 139, normale élevée.
  • à partir de 140, on parle d'hypertension.
Lire l'article Ooreka

Choisir des aliments bons pour le cœur

Après avoir banni les mauvaises graisses et les sucres ajoutés de votre alimentation, votre organisme retrouve son équilibre.

Continuez sur la lancée en consommant des fruits, des légumes et du poisson !

  • Sachez qu'à chaque portion de fruits et légumes que vous consommez, vous diminuez de 4 % les risques de maladies coronariennes et abaissez votre taux de mauvais cholestérol.
  • Le poisson est riche en oméga-3, des acides gras polyinsaturés qui contrent les radicaux libres de votre corps.
  • Les céréales entières permettent de baisser également les risques d'AVC.

Par ailleurs, un taux de fer élevé est un facteur protecteur contre les maladies coronariennes. Même si cela vaut surtout pour les taux de fer génétiquement déterminés, rien ne vous empêche d’augmenter votre consommation d’aliments riches en fer.

De plus, selon une étude espagnole, une alimentation riche en vitamine C permettrait de faire baisser de 70 % les risques de mourir d'une maladie cardiovasculaire. Pour profiter de ce bénéfice il faudrait consommer minimum 320 mg de vitamine C par jour estiment les chercheurs.

Ooreka vous en dit plus

Vous êtes le premier acteur de ce travail de fond, au quotidien, c'est à vous de prendre soin de votre santé.

Cependant, le suivi de la santé de votre cœur ne peut être réalisé que par un praticien. Consultez tous les ans votre médecin généraliste pour prévenir quelconque maladie du cœur !

Vous n'avez pas tout compris ?

Comprenez le lien entre :