Sommaire

L'hyperlipidémie est le terme médical utilisé pour désigner un excès de lipides dans le sang.

Qu'est-ce que l'hyperlipidémie ?

L'hyperlipidémie (ou hyperlipémie) est un excès de lipides, c'est-à-dire d'acides gras, dans le sang. Comme les graisses ne peuvent circuler dans le sang que liées à des transporteurs appelés lipoprotéines, on parle aussi d'hyperlipoprotéinémie.

L'hyperlipidémie, qui est la plus fréquente des dyslipidémies (anomalie qualitative ou quantitative d'un ou plusieurs lipides sanguins), correspond à un taux anormalement élevé de lipides dans le sang. Il peut s'agir du cholestérol total et de ses fractions : le cholestérol HDL et le cholestérol LDL, mais aussi les triglycérides.

Lire l'article Ooreka

Causes des hyperlipidémies

Il existe plusieurs types d'hyperlipidémie dont :

  • l'hypercholestérolémie primitive ou primaire, qui se caractérise par l'augmentation du taux global de cholestérol dans le sang ;
  • l'hypertriglycéridémie isolée, qui correspond à un taux élevé de triglycérides ;
  • les hyperlipidémies mixtes, très fréquentes, qui sont responsables d'une augmentation du taux de cholestérol LDL, de cholestérol total et des triglycérides ;
  • les hyperlipidémies secondaires, causées par une pathologie (hypothyroïdie, insuffisance rénale, etc.) ou un médicament (elles sont alors dites iatrogènes et peuvent être dues aux corticoïdes, à certaines contraceptions orales, etc.) ;
  • les hypercholestérolémies familiales héréditaires, assez rares, pour lesquelles le taux de cholestérol LDL est augmenté.
Lire l'article Ooreka

Conséquences des hyperlipidémies

Qu'il s'agisse de l'augmentation du cholestérol total, du LDL-cholestérol, ou de l'excès de triglycérides (hypertriglycéridémie), l'hyperlipidémie est un facteur de risque de maladies cardiovasculaires (angine de poitrine, infarctus du myocarde, accident vasculaire cérébral, artériopathie des membres inférieurs, etc.).

Lire l'article Ooreka

Il existe d'autres facteurs pouvant augmenter le risque de maladies cardiovasculaires, et accompagnant souvent les hyperlipidémies. Ce sont le diabète, l'hypertension artérielle, le surpoids, l'absence d'activité physique, le tabac, etc.

Le risque majeur des hypertriglycéridémies est la survenue d'une pancréatite aiguë, c'est-à-dire l'inflammation d'une glande présente dans l'abdomen.

Le cholestérol LDL est considéré comme le « mauvais » cholestérol, car il a des conséquences néfastes sur la santé si son taux est trop élevé. Il peut provoquer des maladies cardiovasculaires en s'accumulant au niveau des artères. Ces dépôts gênent alors la circulation du sang.

Diagnostic d'une hyperlipidémie

Le bilan lipidique

La découverte ou la confirmation d'une hyperlipidémie est fondée sur un examen biologique sanguin, le bilan lipidique.

Lire l'article Ooreka

Cette prise de sang doit être effectuée à jeun depuis au moins 12 heures. Elle comporte:

Un taux anormal de cholestérol total est supérieur à :

  • 2,5 g/l ou 6,45 mmol/l pour un adulte ;
  • 2 g/l ou 5 mmol/l pour un adolescent ;
  • 1,7 g/l ou 4,3 mmol/l pour un enfant.

Le plus souvent, le cholestérol-LDL n'est pas directement dosé : Il est calculé selon la formule de Friedewald, qui prend en compte le dosage de cholestérol total, du cholestérol HDL et des triglycérides. Toutefois, ce calcul n'est correct que si les triglycérides sont inférieurs à 3,4 g/l. Si le taux de triglycérides est supérieur, alors le LDL-cholestérol sera dosé dans le sang.

Le taux de triglycérides est anormal lorsqu'il dépasse 1,5 g/l.

Autres analyses

Généralement, le médecin demande également l'analyse de la glycémie afin de dépister l'existence d'un diabète, souvent associé aux hyperlipidémies.

Diabète

Article

Lire l'article Ooreka

Des dosages particuliers, comme celui de certaines apolipoprotéines (protéines contenues dans les transporteurs du cholestérol), sont parfois demandés en cas d'hyperlipidémies majeures. Des tests génétiques peuvent aussi être réalisés si une forme familiale est suspectée.

Traitement de l'hyperlipidémie

Alimentation et hygiène de vie

Le traitement principal de l'hyperlipidémie repose sur des règles hygiéno-diététiques. De nombreux aliments permettent de réduire le « mauvais » cholestérol (cholestérol LDL) et d'augmenter le « bon » (cholestérol HDL).

Il est ainsi conseillé de limiter les acides gras saturés d'origine animale et végétale (viande rouge, fromage, huile de palme, etc.). Parallèlement, il est recommandé de consommer davantage d'Oméga 3, 6, 9, qui se trouvent dans les poissons, les volaille, l'huile d'olive, etc. Il faut aussi consommer plus de fibres et de micronutriments.

Lire l'article Ooreka

En cas d'hypertriglycéridémie isolée ou associée à une hypercholestérolémie, il convient d'adopter un régime hypocalorique, avec un apport de sucres rapides limités. L'arrêt du tabac, la perte de poids en cas de surchage pondrale importante ainsi que la pratique régulière d'une activité physqiue sont aussi des éléments essentiels.

Médicaments

Si ces mesures sont insuffisantes, votre médecin vous prescrira un traitement médicamenteux afin de diminuer les taux de cholestérol et/ou de triglycérides. Il en existe plusieurs sortes, utilisées selon le type d'hyperlipidémie.

Dans le cas d'une hypercholestérolémie, si le régime et le changement des habitudes de vie n'ont pas suffit, les statines sont prescrites chez les adultes comme chez les enfants. En cas d'inefficacité ou d'intolérance à la statine, d'autres traitements peuvent être ajoutés par votre médecin : les fibrates, l'ézetimibe, les anticorps monoclonaux anti-PCSK9. Il en est de même de la colestyramine, une résine, qui est souvent utilisée en complément d'une statine si cette dernière s'avère inefficace seule.

En cas d'hypercholestérolémie secondaire à une maladie ou à la prise de médicaments : pas de régime ni de prescription médicamenteuse diminuant les lipides, puisque le traitement de la cause est l'élément principal. Votre médecin soignera donc la maladie, ou étudiera l'arrêt du traitement responsable.

Les formes d'hypercholestérolémies génétiques familiales demandent un traitement plus complexe et sont suivies dans des centres spécialisés. Dans de rares cas, des aphérèses de LDL-cholestérol sont pratiquées. Il s'agit d'une technique d'épuration du LDL-cholestérol extracorporelle, dont le principe est celui de la dialyse.

Le traitement des hypertriglycéridémies isolées est constitué par les fibrates. Ils sont indiqués si le taux de triglycérides reste supérieur ou égale à 5 g/l malgré les mesures d'hygiène. Dans certains cas, votre médecin peut prescrire des Oméga 3 polyinsaturés sous forme de gélules.

Lire l'article Ooreka

Effets secondaires

Pour un résultat efficace, il est nécessaire de bien suivre son traitement. En cas d'effets indésirables, contactez rapidement votre médecin, qui vous indiquera s'l faut ou non suspendre le traitement. Soyez aussi prudent si vous devez prendre d'autres médicaments, car il existe des interactions. Demandez l'avis de votre médecin.

Afin de vérifier que le traitement est efficace, mais aussi pour contrôler la survenue d'éventuels effets secondaires, des prises de sang régulières sont effectuées.

Prévention de l'hyperlipidémie

La prévention des dyslipidémies repose avant tout sur une alimentation équilibrée et une bonne hygiène de vie.

Il est ainsi conseillé de limiter l'apport de certains acides gras contenus, par exemple, dans la viande rouge, fromage, beurre, huile de palme. Il est préférable de limiter les viennoiseries, les pâtisseries, etc.

En revanche, la consommation d'Oméga 3, 6 ou 9  est favorable à notre équilibre. Vous pouvez ainsi privilégier les poissons, les volailles, l'huile de colza, d'olive et de noix. Il est aussi nécessaire de consommer des fruits, des légumes, les légumineuses (fèves, pois chiche, haricots secs), ainsi que les céréales complètes.

Une consommation excessive d'alcool est déconseillée. L'activité physique est très importante, dans la limite bien sûr de votre condition physique.

Lire l'article Ooreka

Aussi dans la rubrique :

Comprendre le cholestérol

Sommaire