Pathologies et conséquences du cholestérol

Écrit par les experts Ooreka

Bien qu'indispensable pour la santé, les lipides et le cholestérol ne doivent pas être présents en trop grande quantité dans le sang.

Conséquences de l'excès de cholestérol et de lipides

Schema globules arteres

Les lipides sont des constituants essentiels de l'organisme et sont des nutriments indispensables à notre alimentation. Ainsi, on ne pourrait pas vivre sans cholestérol, qui est un lipide.

Mais voilà : lorsque les lipides ou le cholestérol sont présents en excès dans le sang, les conséquences pour la santé sont parfois graves :

Ces affections sont extrêmement fréquentes.

Symptômes en cas d'excès

Il n'y a généralement aucun symptôme en cas d'excès de lipides ou de cholestérol. Il s'agit d'une affection d'autant plus dangereuse qu'elle est totalement silencieuse.

C'est souvent lors d'une prise de sang de routine que l'on découvre une anomalie des lipides sanguins.

Causes du cholestérol

Dans la majorité des cas, l'hyperlipidémie ou l'hypercholestérolémie sont dues à une mauvaise alimentation et à un manque d'activité physique.

Cependant, il existe des cas de maladie familiale et de nombreux facteurs de risques que l'on ne peut pas forcément contrôler.

Conséquences du cholestérol

L'excès de lipides ou de cholestérol dans le sang augmente le risque de maladies cardiovasculaires qu'il s'agisse d'infarctus du myocarde (crise cardiaque), d'accident vasculaire cérébral, d'angine de poitrine...

La raison est simple : le cholestérol en excès se dépose dans la paroi des vaisseaux, forme des plaques et bouche les artères. Le sang circule mal et peut même être totalement bloqué.

Besoin de mutuelle santé? Comparez les tarifs gratuitement

Comparer les mutuelles

Pour aller plus loin



Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !