Conséquences d'un taux élevé de cholestérol

Sommaire

Bien qu'indispensable pour la santé, le cholestérol ne doit pas être présent en trop grande quantité dans le sang sous risque d'entraîner de graves complications. Il est toutefois nécessaire de différencier les formes de cholestérol et leur impact sur la santé.

Dans quels cas le cholestérol est-il dangereux ?

Le cholestérol est un acide gras qui circule dans notre sang. Il est essentiel au bon fonctionnement de notre organisme. Deux formes de cholestérol existent :

  • le cholestérol LDL, ou « mauvais » cholestérol, qui transporte le cholestérol aux cellules. ;
  • le cholestérol HDL, ou « bon » cholestérol, car il participe à l'élimination du cholestérol en excès.

Lorsque trop de cholestérol, en particulier de cholestérol LDL, circule dans le sang, on parle d'hypercholestérolémie. Cette maladie peut provoquer des accidents cardiovasculaires.

Le cholestérol HDL, quant à lui, empêche ces dépôts de se former dans les vaisseaux en évacuant le cholestérol en excès vers le foie où il est alors détruit.

Quels sont les risques d'un taux élevé de cholestérol ?

L'hypercholestérolémie correspond à un taux anormalement élevé de cholestérol total, c'est-à-dire un taux supérieur ou égal à 2,5 g/l pour un adulte.

Lire l'article Ooreka

C'est l'excès de cholestérol LDL (parfois qualifié de « mauvais » cholestérol) qui présente des risques pour la santé. En effet, en trop grande quantité, il peut provoquer des dépôts importants de lipides dans les artères, formant alors des plaques d'athérosclérose, qui bouchent les vaisseaux sanguins.

L'élévation du taux de cholestérol LDL est donc considérée comme un facteur de risque cardiovasculaire, c'est-à-dire qu'il peut entraîner des maladies cardiovasculaires :

Lire l'article Ooreka

En revanche, le cholestérol HDL possède un rôle protecteur, puisqu'il permet l'élimination de l'excès de cholestérol vers le foie. Il empêche ainsi l'accumulation de cholestérol susceptible de boucher les vaisseaux sanguins. De fait, à l'inverse du cholestérol LDL, il doit être maintenu à un taux élevé dans le sang.

Comment faire baisser son taux de cholestérol ?

La prise en charge est différente selon l'origine de l'hypercholestérolémie, puisque cette dernière peut avoir différentes causes :

Hygiène de vie et alimentation

Pour traiter la principale cause d'hypercholestérolémie, il est nécessaire de modifier votre alimentation et d'adopter une meilleure hygiène de vie.

Certains aliments permettent de réduire le taux de cholestérol LDL, tandis que d'autres vont augmenter le cholestérol HDL. Il est donc conseillé :

  • de limiter les acides gras saturés (viande rouge, fromage, beurre, huile de palme) ;
  • d'augmenter la consommation d'acides gras polyinsaturés, de type oméga-3, 6 ou 9 (poissons et volailles, huile de colza, d'olive et de noix) ;
  • de consommer plus de fibres et de micronutriments présents dans les fruits, les légumes, les légumineuses, les céréales complètes.

En cas d'hypertriglycéridémie associée, le régime doit aussi être hypocalorique. L'apport de sucres rapides doit être limité et la consommation d'alcool diminuée.

Lire l'article Ooreka

D'autres règles hygiéno-diététiques ont un impact majeur dans la prise en charge des hypercholestérolémies :

  • l'arrêt du tabac ;
  • une activité physique régulière (au moins 30 minutes de marche rapide par jour) ;
  • la perte de poids, en cas de surcharge pondérale ou d'obésité.
Lire l'article Ooreka

Traitement allopathique

Si un changement de régime alimentaire et la reprise d'une activité physique ne suffisent pas à améliorer votre taux de cholestérol, votre médecin peut vous prescrire un traitement médicamenteux, dit hypocholestérolémiant, comme :

  • des statines ;
  • des fibrates ;
  • de l'ézetimibe ;
  • de la colestyramine ;
  • des anticorps monoclonaux anti-PCSK9.

Il adaptera le traitement en fonction des résultats de votre bilan lipidique.

Si votre hypercholestérolémie est due à une maladie (insuffisance rénale, par exemple) ou à la prise de médicaments, la priorité est de traiter la maladie en cause ou d'arrêter le traitement responsable.

Enfin, les formes génétiques familiales sont généralement prises en charge dans des centres spécialisés, car leur traitement est souvent plus compliqué.

Lire l'article Ooreka

Aussi dans la rubrique :

Comprendre le cholestérol

Sommaire