Hygiène de vie et cholestérol

Sommaire

 

L'hypercholestérolémie (taux élevé de cholestérol dans le sang) est un facteur de risque cardio-vasculaire  majeur. C'est-à-dire qu'elle peut entraîner des maladies cardiaques et vasculaires, comme un infarctus du myocarde, un accident vasculaire cérébral.

Ce phénomène est dû au fait que l'hypercholestérolémie est responsable de la formation d'athérosclérose, qui correspond à des plaques d'acides gras qui bouchent les vaisseaux.

Cependant, même si vous souffrez déjà une hypercholestérolémie, il est encore possible de réduire le risque d'athérosclérose en maîtrisant les différents facteurs de risque cardiovasculaire et en menant une vie saine.

Importance d'une bonne hygiène de vie

Si votre taux de cholestérol est élevé, la prévention cardiovasculaire passe avant tout par l'adoption de mesures hygiéno-diététiques qu'il faut maintenir tout au long de la vie.

Un mode de vie sain, associant une bonne alimentation et un exercice physique régulier, diminue le risque d'accident cardiovasculaire.

Même s'il existe des médicaments efficaces pour réduire l'hyperlipidémie, l'adoption de bonnes mesures d'hygiène de vie reste le premier traitement indispensable.

Lire l'article Ooreka

Régime alimentaire et cholestérol

Lorsque le taux de cholestérol sanguin est élevé, il est important de réduire les apports de certains lipides dans l'alimentation.

Il est conseillé de limiter les acides gras saturés d'origine animale. Ils sont présents dans la viande rouge, le fromage, le beurre. Les acides gras saturés d'origine végétale doivent aussi être évités. Même chose pour ceux présents dans les viennoiseries ou les pâtisseries.

Au contraire, les acides gras polyinsaturés, de type Oméga 3, Oméga 6 ou Oméga 9, doivent être privilégiés. Ils se retrouvent dans les poissons et les volailles, dans l'huile de colza, d'olive ou de noix.

La consommation de fibres et de micronutriments doit être favorisée grâce aux fruits, aux légumes, aux légumineuses (lentilles, fèves, pois) et aux céréales complètes.

Si votre hypercholestérolémie est associée à une hypertriglycéridémie, le régime doit aussi être hypocalorique, avec un apport de sucres rapides limité et une baisse de la consommation d'alcool.

L'alimentation doit globalement être équilibrée et sans restriction sévère.

Lire l'article Ooreka

Activité physique et sportive contre le cholestérol

Une activité physique régulière, même peu intense, contribue à réduire l'hypercholestérolémie, mais aussi les autres facteurs de risque cardiovasculaires. En pratique, cela peut être 30 min de marche par jour si votre condition physique vous le permet.

Quelques mesures simples peuvent aider à augmenter l'activité physique en douceur :

  • Monter les escaliers au lieu de prendre l'ascenseur.
  • Descendre une station avant l'arrêt de bus ou de métro habituel.
  • Se rendre au travail à vélo.
  • Aller chercher le pain à pied plutôt qu'en voiture.
  • Promener son chien plus loin que d'habitude.

Les sports comme la marche, la course à pied, le cyclisme, la natation, la gymnastique, le ski de fond, même à intensité modérée, ont un effet bénéfique sur l'hypercholestérolémie.

Bien sûr, vous devez effectuer ces activités physiques et sportives en fonction de votre état de santé et de vos capacités physique.

Autres mesures utiles pour un mode de vie sain

L'hypercholestérolémie est un facteur de risque cardiovasculaire important, mais ce n'est pas le seul. Il importe de prendre en compte tous les facteurs de risque associés et de les réduire un par un.

Sevrage tabagique

Le tabac augmente le risque cardiovasculaire. L'arrêt du tabac est une mesure de prévention cardiovasculaire efficace.

Des consultations spécialisées permettent de faciliter le sevrage.

Tabagisme

Article

Lire l'article Ooreka

Réduction des apports en sel

L'alimentation actuelle est beaucoup trop salée, ce qui contribue à augmenter fortement la pression artérielle, qui est un facteur de risque fréquemment associé à l'hypercholestérolémie. Il est donc conseillé de réduire la consommation en sel, surtout lorsqu'on est hypertendu.

Lire l'article Ooreka

Cela passe surtout par la baisse de consommation de plats préparés, de la charcuterie, des fromages et du pain.

Surcharge pondérale

Le surpoids et l'obésité sont des facteurs de risque cardiovasculaires importants. L'adoption d'une alimentation plus saine et la pratique d'une activité physique aident à perdre les kilos en trop.

Un suivi nutritionnel par un diététicien ou un nutritionniste s'avère souvent utile. Il permet d'apporter des conseils sur la composition des repas en favorisant un équilibre alimentaire. Un soutien psychologique est souvent nécessaire afin de maintenir.

En cas d'obésité très sévère, une chirurgie peut être envisagée, comme la pose d'un anneau gastrique, une ablation partielle de l'estomac (sleeve gastrectomy) ou encore une dérivation du tube digestif (by-pass).

Obésité

Article

Lire l'article Ooreka

Diabète et hypertension

Les personnes qui souffrent de diabète ou d'hypertension artérielle ont un risque cardiovasculaire accru, d'autant plus si une hypercholestérolémie est associée.

Il est donc important d'avoir un régime alimentaire sain et de suivre son traitement anti-diabétique ou anti-hypertenseur si vous en avez un. Cela permettra de maîtriser du mieux possible la glycémie et la pression artérielle.

Diabète

Article

Lire l'article Ooreka