Causes d'un taux élevé de cholestérol

Sommaire

 

L'hypercholestérolémie correspond à un taux trop élevé de cholestérol dans le sang. Ses causes sont nombreuses, mais certaines peuvent facilement être évitées.

L'excès de cholestérol concerne surtout le cholestérol LDL, ou mauvais cholestérol, qui a pour rôle d'apporter le cholestérol jusqu'aux cellules. En cas d'excès, il s'accumule, créant des dépôts dans les vaisseaux sanguins qui gênent la circulation du sang.

Lire l'article Ooreka

Principales causes du cholestérol

Hypercholestérolémie essentielle ou primitive

Les principales causes d'un taux trop élevé de cholestérol sont :

  • une alimentation mal équilibrée : consommation excessive d'acides gras saturés contenus dans le beurre, les gâteaux industriels, etc. ;
  • le manque d'activité physique et la sédentarité ;
  • une mauvaise hygiène de vie, notamment une consommation excessive d'alcool.

On parle alors d'hypercholestérolémie essentielle ou primitive.

L'alimentation est un facteur de risque important dans l'augmentation du taux de mauvais cholestérol (LDL cholestérol).

Dans le cas d'un régime anti-cholestérol, il est essentiel de réduire sa consommation d'acides gras saturés d'origine animale (beurre, fromage, viande rouge). Il est également nécessaire de limiter sa consommation de produits contenant des acides gras saturés d'origine végétale comme l'huile de palme. Les acides gras contenus dans les viennoiseries et les pâtisseries ont aussi un effet hypercholestérolémiant.

L'absence ou une consommation faible de fibres, présentes dans les fruits, les légumes, les céréales complètes et les légumineuses (pois, lentilles, etc.), peut favoriser l'augmentation du cholestérol LDL.

Cependant, il existe aussi des facteurs génétiques qui prédisposent à cette maladie.

Lire l'article Ooreka

Hypercholestérolémies secondaires

Les hypercholestérolémies secondaires sont les conséquences d'une maladie ou un effet secondaire d'un traitement.

Certains médicaments peuvent être responsables d'une augmentation du taux de cholestérol dans le sang. Il peut s'agir :

L'hypercholestérolémie secondaire peut également être causée par une maladie :

Hypercholestérolémie familiale 

L'hypercholestérolémie familiale est une maladie génétique héréditaire qui existe sous deux formes :

  • L'hypercholestérolémie familiale hétérozygote, plus fréquente et plus simple à traiter.
  • L'hypercholestérolémie familiale homozygote, la forme la plus grave, avec un risque de mort subite avant 40 ans multiplié par 50. Elle nécessite une prise en charge dans un centre spécialisé.

Cette maladie est responsable d'un excès de cholestérol dès l'enfance : le cholestérol LDL est alors ≥ 1,6 g/l (4,1 mmol/l). Mais elle peut être découverte seulement à l'âge l'adulte avec un taux de cholestérol LDL ≥ 1,9 g/l (4,9 mmol/l). Elle atteint plusieurs membres d'une même famille.

Lire l'article Ooreka

Réduire les facteurs de risque du cholestérol

Une alimentation équilibrée

Sauf dans les formes génétiques responsables d'une hypercholestérolémie familiale, il est généralement possible de maintenir un taux normal de cholestérol.

La prévention de l'hypercholestérolémie repose principalement sur une alimentation variée et équilibrée, ainsi qu'une bonne hygiène de vie. Les recommandations diététiques ont ainsi deux objectifs :

  • maintenir un taux de cholestérol normal ;
  • réduire le risque cardiovasculaire.

Il est conseillé d'adopter une alimentation de type méditerranéen, privilégiant les fruits et légumes, les poissons et l'huile d'olive. Ce régime permet de réduire de 30 % les risques de maladie cardiovasculaire. Concrètement, il se base sur une alimentation équilibrée :

  • fruits et légumes ;
  • poissons et viandes blanches ;
  • céréales complètes et légumineuses (fèves, pois chiche, haricots secs) ;
  • huile d'olive et de noix 

En revanche, il exclut la viande rouge, les produits laitiers et les aliments transformés comme les plats industriels.

Les poissons et les volailles, ainsi que l'huile de colza, d'olive et de noix sont, en outre, riches en oméga-3, 6 et 9. Enfin, les aliments contenant des anti-oxydants (caroténoïdes, vitamines A, C et E, polyphénol) sont réputés pour avoir un effet bénéfique sur le taux de cholestérol.

Agir sur les facteurs de risque cardiovasculaires

L'hypercholestérolémie étant souvent présente en même temps que d'autres facteurs de risque cardiovasculaire, des mesures hygiéno-diététiques complémentaires sont aussi à mettre en place.

En effet, une activité physique régulière, comprenant au moins 30 minutes de marche par jour, constitue un facteur protecteur. N'hésitez pas à demander un avis à votre médecin.

Lire l'article Ooreka

Il est bien sûr nécessaire d'arrêter de fumer. Une simple exposition régulière au tabac est un facteur favorisant de maladies cardiovasculaires. De même, le stress est considéré comme un élément favorisant l'athérosclérose. La pratique du yoga ou de la méditation peut alors aider à diminuer ce stress.

Lire l'article Ooreka

Aussi dans la rubrique :

Comprendre le cholestérol

Sommaire