Sommaire

L'hypocholestérolémie, à l'inverse de l'hypercholestérolémie, est une maladie assez rare qui correspond à un taux trop bas de cholestérol. 

Qu'est-ce que l'hypocholestérolémie ?

L'hypocholestérolémie est définie par un taux de cholestérol dans le sang plus bas que la normale.

Le plus souvent, cette anomalie correspond à une baisse anormale du cholestérol total (cholestérol HDL et LDL), mais elle peut aussi concerner un seul type de cholestérol.

Causes d'hypocholestérolémie

Une maladie secondaire

Les hypocholestérolémies les plus fréquentes sont secondaires à d'autres maladies comme :

  • l'hyperthyroïdie, un excès d'hormones thyroïdiennes dans le sang ;
  • l'insuffisance hépatique, un mauvais fonctionnement du foie pouvant être causé par une cirrhose notamment ;
  • des pathologies responsables de malabsorption digestive comme la maladie cœliaque ; dans ce cas, le tube digestif a du mal à absorber les graisses ;
  • certaines maladies infectieuses (paludisme) ou inflammatoires ;
  • la dénutrition, retrouvée souvent chez les personnes âgées ou mal nourries ;
  • certains cancers ou maladies du sang (hémopathies).

Un effet secondaire des médicaments

Les traitements des hypercholestérolémies, qui diminuent le taux de cholestérol dans le sang, sont une cause fréquente d'hypocholestérolémie. En effet, l'un des effets secondaires possibles lors de l'utilisation de ce type de traitement est une baisse trop importante du cholestérol, en dessous des valeurs normales.

Une origine génétique

Les hypocholestérolémies génétiques et familiales sont très rares (1 à 5 % de la population), mais relativement graves. Elles touchent les enfants et peuvent être associées à un retard de croissance ou des troubles neurologiques.

Il peut s'agir d'une abêtalipoprotéinémie, qui correspond à l'absence d'un des transporteurs du cholestérol dans l'organisme appelés lipoprotéines, ou d'une hypobêtalipoprotéinémie, c'est-à-dire une baisse de ces apolipoprotéines.

Lire l'article Ooreka

Diagnostic de l'hypocholestérolémie

Le diagnostic d'une anomalie du taux de lipides dans le sang s'effectue grâce à une prise de sang qui est faite à jeun depuis au moins 12 heures. Ce bilan biologique sanguin comporte plusieurs mesures des acides gras contenus dans notre sang :

Une hypocholestérolémie est caractérisée par un taux de cholestérol total dans le sang inférieur à la normale, c'est-à-dire 1,50 g/l (3,87 mmol/l).

Elle peut être responsable d'un HDL-cholestérol < 0,40 g/l (0,9 mmol/l) ou d'un LDL-cholestérol < 0,9 g/l.

Lorsque le médecin suspecte une hypocholestérolémie génétique, des dosages spécifiques et spécialisés sont effectués par des spécialistes.

Lire l'article Ooreka

Traitements de l'hypocholestérolémie

Le traitement de l'hypocholestérolémie est celui de sa cause quand elle est connue (hyperthyroïdie, insuffisance hépatique, etc.).

Compte tenu de la multitude de maladies responsables d'hypocholestérolémie, la prise en charge peut s'avérer difficile. Elle doit donc être gérée par votre médecin traitant. Au besoin, il vous orientera vers un spécialiste.

Dans les formes secondaires à un traitement comme les statines prescrites lorsqu'il existe une hypercholestérolémie, une adaptation du traitement est indispensable avec parfois un changement de classe médicamenteuse. C'est-à-dire que le médecin remplace le traitement en cause par un autre, ou modifie la dose de ce médicament. Dans certains cas d'hypocholestérolémie sévère, il envisagera même son arrêt.

Pour les formes génétiques et familiales, la prise en charge est complexe et spécifique, et souvent effectuée par un médecin spécialiste.

Prévention de l'hypocholestérolémie

Prévenir l'hypocholestérolémie est impossible dans le cas des maladies génétiques et complexes.

En revanche, dans certains cas, comme l'hypocholestérolémie due à un traitement hypercholestérolémiant, la prévention consiste tout simplement à effectuer des bilans sanguins réguliers prescrits par votre médecin. Ils permettent de surveiller l'évolution des taux de lipide dans le sang.

De même, une alimentation saine et équilibrée permet, dans les cas simples, de prévenir l'hypocholestérolémie.

Lire l'article Ooreka

Aussi dans la rubrique :

Comprendre le cholestérol

Sommaire